• Ressources humaines
  • Finances
  • Importation
  • Exportation
  • Innovation
  • Marketing
 

Accueil  suit  Ressources humaines  suit  Recruter en 4 étapes  suit  Recruter hors du Québec

Étape 2. Cherchez des candidats.

Recruter hors du Québec

Lorsque vous devez pourvoir un emploi pour lequel une expertise particulière est requise et que vous ne trouvez pas de candidat ayant cette expertise au Québec, vous pouvez vous tourner vers d’autres provinces ou vers des territoires du Canada ou encore vers l’international pour recruter un candidat répondant à votre besoin. Le gouvernement du Québec et d’autres organisations proposent d’ailleurs différentes mesures et services afin d’aider les entreprises qui se lancent dans un tel processus.


Recruter ailleurs au Canada


Diverses ententes entre le Québec et les autres provinces et les territoires permettent la mobilité des travailleurs au Canada.

L’Accord de libre-échange canadien (ALEC), notamment, vise à garantir la mobilité de la main-d’œuvre. Il introduit le principe de reconnaissance de la qualification professionnelle (aussi nommé permis sur permis ou pleine mobilité). En effet, en vertu de ce principe, tout travailleur accrédité par un organisme de réglementation de sa province ou de son territoire pour y exercer un métier ou une profession peut se voir reconnu comme qualifié par l’ensemble des autres provinces et par les territoires pour exercer ce métier ou cette profession.
 

Mobilité des travailleurs de l’industrie de la construction

En ce qui concerne l’industrie de la construction, des ententes entre le Québec, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador facilitent la mobilité des travailleurs, entre autres par la reconnaissance de la formation.


Recruter à l'international


Différentes options s’offrent à vous si vous devez vous tourner vers l’international pour combler vos besoins en matière de main-d’œuvre.
 

Embauche d'un travailleur étranger temporaire

Vous devez respecter certaines exigences pour embaucher un travailleur étranger sur une base temporaire. Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion vous propose des marches à suivre pour le recrutement de travailleurs étrangers temporaires. Il vous informe aussi sur les démarches à effectuer auprès du gouvernement du Canada.

Si vous désirez prolonger ou renouveler le contrat d’un travailleur étranger temporaire, vous devez remplir des exigences propres à la spécialité du travailleur. De telles exigences s’appliquent également si vous désirez embaucher un travailleur étranger temporaire déjà au Québec.

Si votre entreprise a besoin de recruter des professionnels hautement qualifiés à l’étranger, vous pourriez présenter une demande dans le cadre du Volet des talents mondiaux. Le Volet des talents mondiaux est un projet pilote d’une durée de 24 mois qui s’inscrit dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).
 

Embaucher un travailleur étranger permanent

Si vous voulez embaucher un travailleur étranger sur une base permanente, vous devez satisfaire aux conditions du programme d’immigration des travailleurs qualifiés. Vous devez présenter votre demande au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Le travailleur que vous souhaitez embaucher peut ensuite déposer une demande de certificat de sélection du Québec dans le cadre du programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) et voir sa demande traitée en priorité.

 

Faire reconnaître les compétences d'une personne formée à l'étranger

Si vous désirez embaucher une personne formée à l’étranger pour exercer une profession ou un métier réglementé, sachez que différentes mesures ont été mises en œuvre au Québec pour faciliter la reconnaissance des compétences de ces personnes par un ordre professionnel ou un autre organisme de réglementation.


Recruter en France


Plusieurs professions, fonctions et métiers réglementés font l’objet d’un arrangement de reconnaissance mutuelle dans le cadre d’une entente entre le Québec et la France.

L’Entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles permet à des travailleurs de faire reconnaître plus facilement leur qualification professionnelle sur les deux territoires et d’y exercer leur métier, leur fonction ou leur profession. Ces travailleurs doivent préalablement avoir obtenu le titre lié à leur formation et leur aptitude légale à exercer au Québec ou en France.

Dans l’industrie de la construction, une entente entre le Québec et la France facilite la mobilité des travailleurs, entre autres par la reconnaissance de la formation.
 

Québec-France pour l'emploi

Vous êtes propriétaire d’une petite ou moyenne entreprise de la région de la Capitale-Nationale et vous ne réussissez pas à trouver de la main-d’œuvre localement?

Le projet pilote Québec-France pour l’emploi pourrait vous permettre de bénéficier d’une aide du gouvernement du Québec et de ses partenaires si vous voulez effectuer des démarches pour recruter de la main-d’œuvre en France en ce qui concerne certaines professions ciblées (PDF, 1,3 Mo).

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de l’aide offerte dans le cadre du projet, consultez un des conseillers aux entreprises du centre local d’emploi ou du bureau de Services Québec de la région de la Capitale-Nationale qui se trouve le plus près du lieu où vous exercez vos activités.



Complément d’information

   Aides financières

  • Programme d'aide à l'intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME)
    Emploi-Québec

    Appui aux employeurs qui embauchent des personnes immigrantes ou appartenant à une minorité visible. L’aide financière prend deux formes : une subvention salariale pour le travailleur et un soutien financier pour les dépenses afférentes.

  • Congé fiscal pour chercheurs étrangers
    Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

    Congé fiscal au niveau provincial dont le bénéficiaire direct est l’employé étranger. Ce congé fiscal est d’une durée maximale de 60 mois consécutifs et s’applique au salaire reçu par le chercheur étranger.

  • Congé fiscal pour experts étrangers
    Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

    Congé fiscal au niveau provincial dont le bénéficiaire direct est l’employé étranger. Ce congé fiscal est d’une durée maximale de 60 mois consécutifs et s’applique au salaire reçu par l’expert étranger.

   Conseils et outils

  • Vous nous avez déjà communiqué votre appréciation. Merci.





Êtes-vous satisfait de l'information trouvée?






Que pouvons-nous faire pour améliorer cette page?


 

Avis aux personnes handicapées : Ce site peut comporter des obstacles à l'accessibilité. Vous pouvez obtenir de l'aide en communiquant avec nous.

Infolettre.     Facebook.      Twitter.   Youtube.